Financeblockchain

Tout d’abord, il est important de savoir que la blockchain est une nouvelle technologie de stockage et de transmission d’informations assurant la transparence et la sécurité tout en fonctionnant sans organe de contrôle et de gestion central.
Cet outil constitue une base de données qui permet de contenir l’historique de tous les échanges et transactions financières effectués entre ses utilisateurs. Cette base de données, après avoir été sécurisé, est ensuite distribué et partagée auprès de ses différents utilisateurs, cela permet à chacun de vérifier la validité et la conformité de la chaîne.

Il existe différents types de blockchains. Il y a premièrement les blockchains publiques qui sont ouvert à tous et qui peut sembler ressembler à un grand livre comptable public et ensuite les blockchains privées qui quant à eux, limitent leur accès à un certain nombre d’acteurs.

À lire : Le nouveau casque de PS VR

L’histoire de la blockchain

La blockchain est souvent assimilée à l’histoire de la cryptomonnaie et notamment du bitcoin. En effet, celle-ci est apparue en 2008 tout comme le bitcoin par Satoshi Nakamoto. Aujourd’hui, il est souhaité que l’utilisation de cette technologie soit envisagée dans d’autres cas que celui de la cryptomonnaie comme l’explique clairement webcampus.

Comment fonctionne cette base de données ?

Tout d’abord, cette base de données fonctionnement pour le moment seulement avec une monnaie ou un token (jeton) programmable tel que la cryptomonnaie Bitcoin. Les transactions ne peuvent être effectuées seulement pas les utilisateurs regroupés dans le même « blocs ». Chaque « bloc » est par la suite validé et sécurisé par des nœuds de réseau selon diverses techniques de blockchain. Une fois le « block » validé, il sera ensuite daté et ajouté à la chaîne de blocs et grâce à cela, la transaction pourra être visible par le récepteur, mais aussi par l’ensemble du réseau.

Les champs d’exploitation de ce genre d’outil sont les banques, les assurances, le secteur de la santé et les industries pharmaceutiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires